Tous les artistes

Lionel Lhote

Baryton/Baryton-basse
lien facebook artiste
Domaine de représentation : Monde


Après des études à l’Académie de musique de Frameries dans la classe de son père puis aux Conservatoires de Mons et de Bruxelles avec Marcel Vanaud, le baryton belge Lionel Lhote se fait connaître du grand public en remportant, en 2004, le Sixième prix et le Prix du public au Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique.

Dès ses débuts au Theater Giessen, sa carrière prend rapidement son envol aussi bien dans son pays natal qu’à l’international. Il interprète alors Giorgio Germont (La Traviata), Scarpia (Tosca) au Theater Aachen, Fra Melitone (La Forza del destino), Don Alfonso (Così fan tutte), Guesler (Guillaume Tell de Grétry), Le Général Boum (La Grande Duchesse de Gérolstein), Escamillo (Carmen), Valentin (Faust), Zurga (Les Pêcheurs de Perles) à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, Figaro (Il Barbiere di Siviglia) et Leporello (Don Giovanni) à l’Opéra des Flandres, Starveling (A Midsummer Night’s Dream) suivi de Petermann (Monsieur Choufleuri), Dandini (La Cenerentola), Enrico (Lucia di Lammermoor), Sancho (Don Quichotte), Pandolphe (Cendrillon), Frank (Die Fledermaus), Mercutio (Roméo et Juliette) et Somarone (Béatrice et Bénédict) à la Monnaie, Sancho (Don Quichotte) au Teatro Massimo de Palerme, Papageno (Die Zauberflöte), Lescaut (Manon) et Valentin (Faust) à l’Opéra de Monte-Carlo, Dandini (La Cenerentola) à l’Opéra de Stuttgart, Rivière (Volo di notte) à l’Opéra de Francfort, Faninal (Der Rosenkavalier) au Grand théâtre de Genève, Le Fauteuil et l’Arbre (L’Enfant et les sortilèges) et Don Íñigo Gómez (L’Heure espagnole) pour ses débuts au Festival de Glyndebourne. Lionel Lhote se produit également rapidement sur les grandes scènes lyriques françaises : Boniface (Le Jongleur de Notre-Dame) à Saint-Étienne, Figaro (Il Barbiere di Siviglia), Paolo Albiani (Simon Boccanegra) et Marcello (La Bohème) à l’Opéra d’Avignon, Chorèbe (Les Troyens) à l’Opéra National du Rhin, Giorgio Germont (La Traviata), Albert (Werther), Leporello (Don Giovanni) et Don Alfonso (Così fan tutte) à l’Opéra de Lyon, Sharpless (Madama Butterfly), Il Conte di Luna (Il Trovatore) ainsi que le Directeur de la troupe (Pinocchio) à l’Opéra de Bordeaux, Schaunard (La Bohème) à l’Opéra de Paris.

Au cours des dernières années l’artiste a notamment confirmé son immense talent sur d’autres importantes scènes lyriques européennes. Notons ses débuts à la Scala de Milan dans L’Enfance du Christ (Saint Joseph), ainsi que son apparition dans Benvenuto Cellini (Fieramosca) aux côtés du Monteverdi Choir et de l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique sous la baguette de John Eliot Gardiner, dans le cadre des BBC Proms. Il était également de retour au Festival de Glyndebourne et à l’Opéra National de Paris dans Cendrillon (Pandolphe), à la Monnaie dans Don Pasquale (Malatesta), ainsi qu’à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège pour d’importants rôles verdiens dans Aida (Amonasro), Don Carlos (Posa) et Simon Boccanegra (Paolo Albiani).

Récemment, il a pris part à la nouvelle production de La Périchole (Don Pedro de Hinoyosa) mise en scène par Laurent Pelly au Théâtre des Champs-Élysées, reprise à l’Opéra de Toulon et à l’Opéra de Dijon, il a interprété Nilakantha (Lakmé) au Théâtre des Champs-Élysées, à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège et à l’Opéra de Monte-Carlo. Il fait également deux prises de rôles importantes dans les rôles-titres d’Hamlet à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège et Henry VIII de Saint-Saëns à La Monnaie, prestations qui lui valent un remarquable succès public et critique.

Il collabore régulièrement avec des chefs d’orchestre de renom tels que Silvio Varviso, Evelino Pido, Patrick Fournillier, René Jacobs, Philippe Auguin, Marc Minkowksi, Stefano Montanari, Kazushi Ono, Julia Jones, Roberto Rizzi-Brignoli, Alain Altinoglu, Lothar Zagrosek, Adam Fischer, Patrick Davin, Carlo Rizzi, Alain Altinoglu et des metteurs en scène tels que Laurent Pelly, David McVicar, Karl-Ernst & Ursel Herrmann, Guy Joosten, Achim Freyer, Keith Warner, Stefano Mazzonis de Pralafera, Dieter Kaegi, Rolando Villazon, Stefano Poda, Richard Brunel, Mariusz Trelinski, Jonathan Miller, Waut Koeken, Joël Pommerat.

Parmi ses projets futurs, citons Les Troyens (Chorèbe) en tournée avec le Monteverdi Choir et l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique, Béatrice et Bénédict (Somarone) avec Angers-Nantes Opéra, Pelléas et Mélisande (Pelléas) à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège…

 

Juillet 2023

Aucune modification ne peut être apportée à cette biographie sans l’autorisation d’Intermezzo.

 

 

 

Vidéo
Presse
Actualités
Répertoire
BERLIOZ – Béatrice et Bénédict (Somarone)
BERLIOZ – Benvenuto Cellini (Fieramosca)
BERLIOZ – Les Troyens (Chorèbe)
BIZET – Carmen (Escamillo)
BIZET – Les Pêcheurs de perles (Zurga)
DEBUSSY – Pelléas et Mélisande (Pelléas)
DELIBES – Lakmé (Nilakantha)
DONIZETTI – Don Pasquale (Malatesta)
DONIZETTI – La Fille du régiment (Sulpice)
DONIZETTI – Lucia di Lammermoor (Enrico)
GOUNOD – Faust (Valentin)
MASSENET – Cendrillon (Pandolphe)
MASSENET – Don Quichotte (Sancho Panza)
MASSENET – Le Jongleur de Notre Dame (Boniface)
MASSENET – Manon (Lescaut)
MASSENET – Henri VIII (rôle-titre)
MOZART – Così fan tutte (Alfonso)
MOZART – Don Giovanni (Leporello)
OFFENBACH – La Périchole (Don Andrès de Ribeira & Don Pedro de Hinoyosa)
PUCCINI – Madama Butterfly (Sharpless)
PUCCINI – La Bohème (Marcello & Schaunard)
RAVEL – L’Heure espagnole (Don Íñigo Gómez)
ROSSINI – La Cenerentola (Dandini)
ROSSINI – Il Barbiere di Siviglia (Figaro)
THOMAS – Hamlet (rôle-titre)
VERDI – Aida (Amonasro)
VERDI – Don Carlos (Posa)
VERDI – Falstaff (Ford)
VERDI – Il Trovatore (Conte di Luna)
VERDI – La Traviata (Giorgio Germont)
VERDI – Simon Boccanegra (Paolo Albiani)
Discographie

+ info

Ravel – L’Heure espagnole

Gaëlle Arquez (Concepción), Julien Behr (Gonzalve), Mathias Vidal (Torquemada), Alexandre Duhamel (Ramiro), Lionel Lhote (Don Inigo Gomez)
Orchestre de la Radio de Munich, dir. Asher Fisch (enr. 2016, live).
CD BR-Klassik / Distr. Harmonia Mundi.